Cliquez sur les vignettes

Cliquez sur les vignettes
ci-dessous pour agrandir les différents travaux.
.

Whisky, 1994.
(luminaire d'apoint)

Kubic, 1994.
(lampe de chevet)

Tri-angle, 1994.
(luminaire décoratif)

Déchirure, 1995.
(luminaire pour bahut)

Bato, 1994.
(luminaire décoratif)



– Modèles déposés –



Des objets dessinés pour mieux éclairer...

Ma démarche.

Les décorateurs, les architectes et les particuliers sont confrontés, lors d’aménagement d’espaces intérieurs, au problème essentiel de l’éclairage. Dans le commerce, il existe de nombreuses lampes et de nombreux systèmes d’éclairage ; mais rares sont ceux qui apportent pas vraiment des solutions efficaces quand il s’agit de problèmes complexes. A partir de ce constat et par passion pour ces objets et l’art, je me suis mis à étudier le design, les systèmes d’éclairage et j’ai commencé à dessiner des luminaires.

Mon rôle, en tant que “designer”, est d’innover et de créer des objets originaux, esthétiques, efficaces dans leur utilisation, et cela, pour un coût réduit. J’espère aussi privilégier les utilisateurs en leur apportant des luminaires qu’on peut considérer comme de véritables objets d’arts, des sculptures qui “personnalisent” la décoration de leur intérieur. A ce jour, mes luminaires sont encore au stade de prototypes. Ils ont été produits en série limitée (moins de cinq exemplaires). Certains mêmes sont encore uniques.


A propos de mon travail.

Pour ce travail de designer, il est primordial d’associer la “beauté” plastique au fonctionnel (l’utilisation pour laquelle les objets ont étés élaborés).

Mes luminaires sont crées en fonction de leur rôle. Ainsi, une lampe utilisée pour la lecture n’aura pas la même forme et le même principe d’éclairage qu’une autre destinée à illuminer un mur ou des objets de collection sur une commode.

Cependant, adapter les formes de “lampes” simplement à leur fonction n’est pas ma seule préoccupation. Pendant la création, à un autre niveau, intervient un ensemble de contraintes incontournables. Ces contraintes sont les suivantes :

• le choix des matériaux
• la fabrication, l’usinage, l’assemblage et le montage de toutes les pièces
• l’ergonomie
• la sécurité
• les rapports chimiques et plastiques entre les matériaux
• la pérennité
• l’esthétique / le style
• l’intégration des accessoires électriques à l’ensemble

Matériaux et matières.
Mon matériau de prédilection est l’acier. J’utilise aussi des verres de protection (globes, troncs de cônes, cylindres), du textile, des gélatines de couleur et des ampoules électriques aux formes variées. L’eau, colorée ou non, est une substance que j’ai utilisée occasionnellement à ce jour dans mes luminaires. Certaines de mes créations intègrent des socles en “médium” (bois composite de haute résistance). D’autres matériaux seront utilisés dans mes prochaines créations (blocs en résine, pierre reconstituée, carton, feuilles de cuivre, matières plastiques et agglomérées…).


I
nformations complémentaires.

Les pièces de mes prototypes ont étés fabriquées en 1994 par des élèves de 4T du lycée professionnel d’Auchel. Les travaux ont été dirigés par M. Fontaine, professeur de la section métaux en feuilles. Ce projet de fabrication s’est concrétisé grâce au soutient de M. Quentin, professeur de plasturgie, et avec l’accord de Mme le proviseur et de M. le chef des travaux.

Eric LOKIETEK, Designer, Janvier 1997.